Cette semaine, Philippe Janton nous parle d’un diplôme assez peu connu : le BTS aéronautique.

Le BTS aéronautique, ça existe ?

Super ! Ça doit être très intéressant et ça me donnera des connaissances plus approfondies en maintenance, en construction aéronautique et dans bien d’autres domaines.

Voici la réflexion que je me suis faite en sortant de mon baccalauréat professionnel aéronautique option MSC, comme beaucoup de mes collègues ayant choisi cette voie. Certains ont même pu poursuivre en école d’ingénieurs.

Après le bac nous avons aussi la possibilité de partir sur une licence PART 145 avec le choix difficile de devoir se spécialiser dans un domaine bien défini avec une qualification type (QT) sur type d’aéronef. Je n’avais pas réellement l’envie de me spécialiser. Bien que sorti de BTS j’ai rapidement trouvé un emploi, j’ai aujourd’hui l’impression que ce BTS n’est pas réellement exploité par beaucoup d’entreprises, à part Air France Industries et est surtout peu connu des recruteurs.

J’ai donc envie de vous parler de ce diplôme et donner envie aux recruteurs d’exploiter les compétences d’un technicien aéronautique.

Alors le BTS aéronautique quèsaco ?

Le BTS aéronautique est assez récent, il date de 2009 et remplace le BTS MEMA (Maintenance et exploitation des matériels aéronautiques) qui à l’époque était réputé pour être l’un des BTS les plus difficiles, le niveau requis pour y rentrer était le bac S ou STI. Le BTS aéronautique a en effet été un peu simplifié pour s’ouvrir aux élèves issus des bacs pros aéronautique (MSC MSA) mais il n’en reste pas moins un BTS complet demandant beaucoup d’investissement personnel. On y approfondit tout ce qui a déjà été vu en bac pro aéronautique, aussi bien l’option avionique que l’option systèmes et cellules, en y ajoutant de la mécanique appliquée, de la législation-réglementation, de la gestion de projet, gestion de navigabilité, aérodynamique, thermodynamique et bien d’autres domaines.

Je vous invite à regarder le programme des cours à l’adresse suivante : https://www.orientation.com/diplomes/bts-aeronautique-206730.html

Alors, de quoi est capable un technicien aéronautique ?

Le titulaire du BTS aéronautique exerce ses activités dans différents services des entreprises. Principalement dans la construction d’aéronefs ou d’équipements, de systèmes et dans la maintenance aéronautique, auprès de compagnies aériennes.

En maintenance exploitation, le technicien aéronautique participe à l’élaboration de la politique d’entretien d’une flotte d’aéronefs et des équipements. Il gère le suivi de navigabilité de l’appareil (Réglementation, documentation, SB (Service Bulletin), AMM (Aircraft Maintenance Manual), etc.). Il organise les opérations des équipes de maintenance. Il compile les informations de fiabilité, les incidents en exploitation et propose les solutions techniques et d’entretien.

En construction, il peut intégrer les services techniques ou les méthodes et concevoir les processus d’assemblage en définissant l’ordre des opérations et les moyens nécessaires. Il précise aussi les niveaux et les domaines de compétences en regard des habilitations et des certifications requises. Il positionne l’activité dans le planning de l’unité d’assemblage. En cas de modification des structures et systèmes, il élabore les nouvelles procédures pour l’assemblage et pour la maintenance de l’appareil.

Au cours de son parcours professionnel, le technicien supérieur pourra assurer de plus grandes responsabilités et se spécialiser (service moteurs, service équipements, bureau d’études, exploitation), par exemple :

  • Technicien essais

  • Technicien contrôle

  • Technicien d’entretien avionique

  • Technicien constructeur

  • Technico-commercial

Pour finir je dirais qu’une très grande majorité des étudiants ayant choisi cette voie sont des passionnés d’aéronautique qui ont soif d’apprendre, progresser et participer à tous les métiers et projets de ce domaine. Nous avons pour la plupart d’entre nous, quatre années d’apprentissage et de l’expérience avec de solides connaissances générales du fonctionnement de tous types d’aéronef, de l’hélicoptère à l’avion, des systèmes électroniques aux systèmes hydrauliques, sans oublier la législation, la réglementation et toute la documentation de maintenance.

Sources :

https://www.dimension-bts.com/bts-maintenance-et-exploitation-des-materiels-aeronautiques-bts-mema/124

http://etudiant.lefigaro.fr/services/diplomes/bts+aeronautique-1112

Philippe Janton