NOM: Juliette

COURS: Hôtesse de l’air (CCA) & FORMATION TECHNICIEN PREPARATEUR DE VOL (TPV)

DATE D’ACHÉVEMENT: 2019 & 2021

PAGE DU COURS: CCA & TPV

Pourquoi avez-vous choisi Airways Aviation Academy – ESMA ?

J’ai choisi Airways Aviation Academy – Esma pour ma première formation en 2019 pour la réputation de l’école. La formation CCA est proposée par plusieurs écoles mais les avis sur l’Esma sont ceux qui m’ont le plus rassuré et convaincu.
Mon expérience lors cette formation a confirmé ces avis et il était donc naturel pour moi de me former de nouveau dans cette école en 2021 pour la formation TPV.

Pouvez-vous en quelques mots vous présenter ?

Je m’appelle Juliette j’ai 23 ans et je suis actuellement PNC pour la compagnie Corsair International. J’ai passé mon CCA en 2019 à l’Esma et j’ai été embauchée la même année par la compagnie Corsair International pour laquelle j’ai rempli un contrat d’un an en tant que PNC. Lorsque mon contrat s’est terminé en novembre 2020, il n’y a pas eu de renouvellement à cause de la crise sanitaire qui a mis à rude épreuve le secteur de l’aérien. J’ai donc décidé de profiter de cette période basse pour me former à ces métiers du sol qui sont des maillons indispensables à la chaine qui est un vol.

Quelles formations avez-vous suivies à Airways Aviation Academy – ESMA ?

J’ai suivi 2 formations à Airways Aviation Academy – ESMA . La première en 2019, la formation CCA pour devenir PNC, puis, plus récemment de janvier à mars 2021, la formation Technicien Préparateur de Vol regroupant les métiers d’Agent d’opérations aériennes et Agent de Trafic.

Quel a été votre parcours depuis la fin de vos formations à Airways Aviation Academy – ESMA ?

J’ai effectué mon stage de fin de formation TPV pour une compagnie charter, St Barth Executive en tant qu’agent d’opérations aériennes. J’ai donc eu la chance d’être basée à Pointe à Pitre. Hormis le cadre de travail très agréable j’ai découvert le métier dans la pratique et cette expérience n’a fait que confirmer que j’avais fait le bon choix de formation. Le métier sur le terrain est un métier d’action et de logique et travailler en collaboration avec les différents métiers acteurs du vol est une expérience très intéressante et enrichissante.

Puis à la fin de mon stage j’ai signé un nouveau contrat avec la compagnie Corsair International en tant que PNC.

Quel a été votre parcours avant Airways Aviation Academy – ESMA ? 

A la sortie du bac je me suis orientée vers des études de droit. Après 2 années, je me suis rendu compte que les carrières que proposait ce cursus ne me convenaient pas et j’ai décidé d’arrêter. L’idée d’être hôtesse de l’air était depuis toujours dans un coin de ma tête et j’ai donc décidé de me réorienter vers ce métier. J’ai voulu d’abord me construire une petite expérience professionnelle, notamment dans la relation client et j’ai donc travaillé en tant que vendeuse pendant un an avant de m’inscrire à l’Esma en 2019 pour suivre la formation CCA.

Malgré la crise sanitaire avez-vous trouvé un emploi à l’issue de votre formation ? 

Oui, à l’issue de ma formation j’ai trouvé un emploi. Les prévisions sont optimistes et le secteur reprend doucement.

Pour ma part j’ai mis en avant sur mon CV mon bon niveau d’anglais et les différents métiers que j’ai exercé même en contrat saisonnier lorsque j’étais étudiante. Je pense que dans l’aéronautique, l’adaptabilité est une compétence très importante.

Qu’avez-vous apprécié lors de votre formation ? 

J’ai apprécié de manière générale la bienveillance et la patience de toute l’équipe de formation.

Pour mes deux formations, les semaines de cours sont des semaines intenses mais le découpage des cours, la gentillesse et la disponibilité des instructeurs sont tous les éléments qui rendent le rythme plus simple à tenir.

On évolue progressivement, pas à pas, et on voit notre progression ce qui est très motivant.

 

Qu’espérez-vous pour la suite ? 

Je ne me vois professionnellement nulle part ailleurs que dans le secteur de l’aérien. Et ce encore plus depuis avoir fait la formation TPV. Pour l’instant je suis PNC et j’adore mon métier. Mais peut être que d’ici quelques années je passerais aux métiers du sol…